Mes souhaits.

Pourrons-nous, un jour, travailler ensemble ?

J’aimerais que, toujours GRATUITEMENT, concernant notre patrimoine fruitier si exceptionnel et pourtant tellement menacé d’extinction, même si des passionnés comme moi tentent d’inverser le mouvement

— nous nous OFFRIONS nos informations ( textes et photos ). Je suis conscient qu’ici ‘’ je lance un pavé dans la mare’’. Voici, parmi les centaines, quelques-uns de mes vécus.

1°) Je n’ai jamais réussi, en 16 ans de direction d’école, à faire en sorte que nous, instituteurs, puissions faire profiter nos élèves de nos compétences individuelles ( technologie, arts, poésie, chant, sport, histoire, géographie, etc…Et nous en avions tous !) Et pourtant, à l’inverse des profs de collège et lycées, rien n’empêchait aux instits de le faire !!! …Saint RONRON, tu as de beaux jours devant toi ! Allègre, qui voulait ‘’dégraisser le mammouth’’ s’en souvient.

2°)

3°) Etc. Viendront bientôt d’autres vécus, hélas négatifs.

Heureusement que j’en ai quelques-uns de positifs ! Comme :

1°) la préparation du verger croqueurs de Saint-Fromond avec les élèves de seconde de Lucien Boem, professeur au lycée agricole de Thère, futur conseiller général et maire de Pont-Hébert. Après contact avec Lucien, nous avons conclu le troc suivant : ses élèves de seconde viendraient deux après-midis à Saint-Fromond, dans le champ que la municipalité mettait à disposition de la nouvelle section que je venais de créer ( Les croqueurs de pommes de la Manche) après signature d’un bail de 50 ans. Ils devaient creuser une centaine de fosses devant accueillir nos futurs pommiers basse-tiges ainsi que planter 100 porte-greffes MM106 dans la future pépinière. Ces jours-là, j’ai eu la bonne idée de prendre les photos que voici.