Voyons d’abord qui fut Mr Tinture!

Nous allons étudier successivement:

Eugène, l’exposant.

Eugène, le propagateur de greffons.

Eugène, l’ informateur.

Eugène, le collectionneur.

Eugène, l’identificateur.

Eugène, le descripteur.

 

En 1991, j’avais planté dans ma commune, à Saint Fromond, centre Manche, 22 arbres fruitiers dans mes deux parcelles.

Bien que fils de petit paysan né près du Mont Saint Michel, élevé dans la tradition du cidre, je n’y connaissais rien, mais alors rien !!!, en arboriculture fruitière !..

Lorsqu’en 1998, je tombe, par hasard, sur une trentaine de bulletins des ‘’ croqueurs de pommes ‘’, je succombe au charme de cette association nationale…..À tel point que le lendemain, j’adhère ….8 jours plus tard, je reçois un courrier de Mr Tinture, président des croqueurs de pommes de Normandie, m’invitant à le rejoindre dans la section normande…Depuis ce jour-là, est née chez moi, cette passion pour la sauvegarde et surtout la propagation de notre patrimoine fruitier exceptionnel et pourtant —à l’instant où j’écris ce texte , 21 janvier 2019, de plus en plus menacée de disparition, malgré les nombreuses tentatives de milliers de bénévoles…Mais ceci fera un jour l’objet d’un autre article.

Toujours est-il, que je vais aussitôt côtoyer deux grands pomologues de ma région : Eugène et Gilbert.

Mr Tinture fut un haut fonctionnaire de l’est de la France. Alors que je lui posais la question suivante:  » Mr Tinture, vous aviez beaucoup de responsabilités. —Oui, me répondit-il, j’étais directeur des postes et télécom de l’est…J’étais le patron de 200 directeurs et 3000 personnes… »

Et moi, petit instituteur de campagne….

Mais très vite s’est établi entre nous du positif: il était mon mentor et moi son successeur!

Si bien que 2 ans plus tard, je vais, grâce à lui et malgré certains, créer la 41ème section des  »croqueurs de pommes de la Manche ».

admiration respective avaisarépIl se passionna pour la sauvegarde du patrimoine fruitier, comme ledit si bien l’article précédent. Il possédait quelques  250 variétés de pommes, poires, et autres qu’il avait lui-même greffées sur son terrain de Rouffigny, centre Manche, au sud de Villedieu les poêles.

Quant à Gilbert, je le vis pour la 1ère fois chez lui, lors d’un cours de taille …Comme moi, il venait d’adhérer aux ‘’ croqueurs’’.

Plus tard , je dirai souvent à ces deux amis : ‘’ Dommage qu’on ne se soit pas connus il y a 20 ans ! …Qu’est-ce qu’on aurait pu faire ensemble comme bon boulot !’’ Car, voyez-vous , amie lectrice, ami lecteur, nous étions complémentaires et jamais en concurrence !

Le taigneux, l’hyperactif, le sans-gêne, le passionné—d’aucuns disent le cinglé …que je suis envoie aux maires des cantons de mon département une demande de mise à disponibilité gratuite d’une salle des fêtes….Et je reçois quelques avis favorables…,

Très vite, je propose à Mr Tinture d’organiser les manifestations qui s’ensuivent.

Et Mr Tinture fait tout pour m’aider !!!

Ma 1ère manifestation !…Je suis seul à l’organiser et à l’animer, malgré mes faibles connaissances. Mais j’y crois !

L’expo des’’ trois quartiers’’ d’ Avranches !

Sachant qu’il me confiera une soixantaine de variétés de ses fruits pour que je puisse les exposer, je crée mes 1ers panneaux pédagogiques.

 

Malgré la publicité faite par le responsable, 9 visiteurs pour toute la journée !

Mais, deux d’entre eux sont intéressants :

 Yves Fournières

dont les beaux-parents habitaient à quelques km d’Avranches, que j’avais eu la chance de rencontrer alors qu’il était, comme moi, adhérent aux ‘’croqueurs de Normandie.’’

Yves !…Lorsque 5 mois plus tard, tu m’as invité à visiter tes dizaines de pommiers et poiriers en espaliers. …Je suis resté pantois, admiratif !

Hélas, amie lectrice, ami lecteur, à cette époque, je ne songeais pas à prendre de photos.

Hélas, depuis quelques années, Yves nous a quittés, mais pas son œuvre !

Je vous invite alors à consulter

https://avenay.jimdo.com/autres-associations…/ass-verger-de-sauvegarde-yves-fourniè…

 

Éric Mori

professeur de cuisine à l’ÉRÉA de Saint-Lô.

Leur objectif, à lui et à son épouse, proposer aux élèves de leur commune–Saint Ovin, près d’Avranches– un baptême de l’air en montgolfière.

Et puis, pour récupérer des sous, pourquoi ne pas faire une exposition de pommes ?

Il invite alors son député et nous contacte…et, évènement exceptionnel, nous répondons tous : présents !

Et, de nouveau,  Mr Tinture fait tout pour m’aider en mettant à notre disposition plusieurs dizaines de ses variétés de fruits.

;ù*

Hélas, si certains partenaires ont joué le jeu, il n’en fut pas de même des familles, pourtant les principales bénéficiaires !

Seules, 7 d’ entre elles sont venues alors que la commune comptait 4 classes. Résultat : Éric et son épouse ont décidé d’annuler le baptême de l’air et de verser au comité des fêtes et aux croqueurs la faible recette du jour.

En 2001, avec son appui, je crée la section de la Manche.

Et Mr Tinture devient Eugène car, selon mon éthique, .

Puis vint sur la foulée, notre 1ère expo!

Nous ne fûmes que tous les deux à la préparer et elle attira bon nombre de visiteurs dont Maurice Orvin, maire d’Isigny le Buat.

Ensuite, s’ensuivront des dizaines et des dizaines d’expositions avec les fruits d’Eugène, partiellement et  progressivement remplacés par ceux des vergers que je vais créer avec mes amis  » croqueurs  ».

Eugène, tu passais plus de 15 jours à cueillir des milliers de greffons dans tes vergers, à les classer, à les stocker….avant de me les confier, pour que nous puissions les propager auprès de tous publics.

Eugène et Dominique essayant d’identifier des pommes qu’un visiteur leur a apportées.

Eugène, pour moi, tu as été le meilleur des identificateurs entre 1993 et 2005. Même si avec la modestie que je te connaissait, tu reconnaissais douter parfois de la véracité de tes dires.

 

 

Suite à ma demande, Eugène m’a fourni les informations supplémentaires afin que je les divulgue un jour.

Ce jour est enfin arrivé, 16 ans plus tard !   Et je les adapte pour toi, amie lectrice, ami lecteur.

Une précision personnelle : si certaines variétés sont apparemment nées en Normandie, d’autres proviennent des recherches d’Eugène. Elles seraient nées en Europe. Et , il va les propager, à mon plus grand bonheur !

Quel jardinier désireux de posséder des variétés anciennes, d’origine locale ou régionale, ou non, ne s’est un jour posé cette question ? Voici une liste de variétés de pommes à couteau ou à deux fins.

NB : * pomme à cuire de préférence   ** variétés très proches parentes

Pommes de la Manche.

du Cotentin :

de la Hougue **, calville du Cotentin, grasselande *, passe pomme d’été, reinette de Chênaie, saignette

du Centre Manche

basse pomme, belle fille de la Manche *, de glace (Astrakan Blanc), de neige d’été, de veine (ou de vigne) **, paré, reinette de Lyon (mutation de reinette de caux), sainte marguerite (variante de transparente blanche)

du Sud Manche

calville rouge normand, clozette *, d’argent, locard rouge, locard vert (dite de Mortain), reinette à cul creux, reinette de Granville, reinette grise du Grand Faye, saint Julien (concombre des Chartreux),

tête de brebis *

Pommes du Calvados.

bénédictin, bénédictin tardif, bon père, bon père gris, de pauvre, fleurette, rambault, reinette de Bayeux, reinette de Caen, reinette royale, royale d’Angleterre

Pommes de l’Eure.

reinette de Brabant, reinette du Neubourg, rever, rousseau du pays d’Ouche

Pommes de l’Orne.

claque pépins, de beurre, directeur Lesage, pépin meunier, rador doré, reinette de la reine, reinette verte

Pommes de la Seine-Maritime.

belle fille normande, pigeonnet commun, pigeonnet de Jérusalem, pigeonnet crédé, reinette de bailleul, reinette de Caux, reinette d’Espagne, reinette franche, reinette de Rouen, rouennaise hâtive

Pommes précoces

transparente Blanche, directeur Lesage, sainte-marguerite

Pommes demi-précoces

passe pomme d’été, basse pomme, de glace, de neige, paré

Pommes de moyenne saison (fin d’automne, début d’hiver)

calville du Cotentin, grasselande, calville rouge d’automne, bénédictin, d’argent, saint julien

Pommes mi-tardives (janvier à mars)

reinette de Lyon, de veine, saignette, reinette de Chesnaie

Pommes de longue garde (jusqu’en mai-juin)

pépin meunier, locard rouge

 

La Passe-Pomme d’été existe depuis près de deux millénaires et, de ce fait, a subi de nombreuses mutations. Celle que je possède est jaune avec de fines rayures rouges. Celle du Cotentin (que possède M. Hautemanière) est beaucoup plus rouge. A mon avis la Passe Pomme que l’on rencontre dans le secteur de Périers est très rouge et a une forme différente des deux premières. André LEROY explique de phénomène par des mutations. Il y a des siècles, elle était dans notre région la pomme la plus précoce. Ce n’est plus le cas aujourd’hui. Son intérêt a beaucoup diminué.

Sainte-Marguerite et Transparente Blanche : elles mûrissent en même temps, passent très vite (en une semaine) et ont sensiblement le même goût très rafraîchissant, la même couleur jaune. Mais la Transparente est plutôt conique et la Sainte-Marguerite plutôt sphérique.

De Veine, De Vigne, De la Hougue : il s’agit encore de pommes très proches les unes des autres. Pour en avoir le cœur net, j’ai greffé chez moi toutes les variétés. Je serai bientôt en mesure de faire des comparaisons sérieuses.

Reinette de Lyon, Reinette de Caux : encore deux pommes qui se ressemblent beaucoup. Je trouve la Reinette de Lyon un peu plus grosse et une peu plus rouge que la Reinette de Caux mais ce n’est pas significatif. A suivre… J’ai lu quelque part qu’il existe trois mutations de Reinette de Caux. Il est possible que la Reinette de Lyon que possédait mon grand-père était l’une d’elles.

Locard Rouge : Belle grosse pomme se conservant longtemps. Elle existe dans le sud Manche et en Ille et Vilaine jusqu’à Fougères.

  

Mon engagement total chez les  »croqueurs de pommes » me laissait peu de temps pour prendre des photos PÉDAGOGIQUES prouvant mon bla-bla. De plus, aucun de nos adhérents n’était capable de le faire! Merci cependant aux nombreux correspondants qui ont propagé dans nos médias des articles montrant nos actions.

Tout ce bla-bla pour te dire, amie lectrice, ami lecteur, que le verger d’ Eugène aurait mérité des centaines et des centaines de photos!!!

Il me reste la liste des greffons qu’il me confiait afin que je continue son œuvre ORIGINALE ( il fut l’un des premiers à la réaliser! ) et PRIMORDIALE: les  » bourses aux greffons » .

Voici donc la liste des greffons.

 

Adam’s pearmain, astrakan blanche, astrakan rouge, barbe, belle de boskoop grise, belle de boskoop rouge, belle fille de salins, belle fleur de brabant, belle fleur double, belle fleur jaune, belle fleur rouge, belle de Pontoise, belle rivet, bénédictin, bismark, boïken apfel, bonne hotture, bon père, bon pommier, bramley seedling, calville blanc d’hiver, calville du Cotentin, calville de Dantzig, calville des prairies, calville du roi, calville rouge d’automne, calville rouge d’hiver, cassou, chailleux, chanteclerc, claque-pépins, cloche, cloche ananas, colapuy, court pendu gris, court pendu rouge, court pendu royal, cox’s orange, cramoisie de Gascoigne, de fer, de geai, delbart tardive, de l’estre, de pauvre, de la hougue, d’île, directeur lesage, écarlate de camaret, éclat, ellison orange, elstar, falstaff, faro, fleurette, framboise, fugi, gala, galeuse de Bretagne, germaine, glace d’hiver, gloster, golden délicious, granny smith, grasseland, gravenstein rouge, gris baudet, groseille, gros jaune, gros rouget, gueule de mouton, idared, isabelle luizet, jacques lebel, james greave, jeanne hardy, jonagold, jonathan, joséphine, jubilé, kansas queen, karminj, kidd’s orange red, la nationale, lancashire, la paix, locard rouge, mac intosh, macoun, melrrose, mutsu, newton wonder, ontario, oriole, paragon winesap, paré, patte de loup, peasgood non such, pépin meunier, pigeonnet commun, pigeonnet crédé, quérina florina, rador doré, rambault, rambour d’hiver, rambour mortier, réaux, redspur, reine des reinettes, reinette d’amboulne, reinette ananas, reinette d’Angletrre, reinette  d’Armorique, reinette de bois martin, reinette bailleul, reinette baumann, reinette blanche du Canada, reinette de Blenheim, reinette de Caen, reinette de caux, reinette coulon, reinette de Courtenay, reinette à cul creux, reinette descardres, reinette dorée, reinette d’Espagne, reinette grain d’or, reinette grise ancienne, reinette de Bretagne, reinette du grand faye, reinette de Saintonge, reinette du Mans, reinette marcel, reinette millet, reinette du neubourg, reinette parmentier, reinette de Rouen, reinette rouge du Canada, reinette rouge étoilée, reinette de la semoy, reinette  verte, reinette du Vigan, rever, rivière, rouennaise hâtive, rouget de born, rouget de Dol, rousseau du pays d’Ouche, sign’tillich, sang de bœuf, spartan, teint frais, tiuffat, transparente blanche, transparente de croncels, tydeman early, violette de Montbéliard, Winesap, Winston, winter banana.

 

binet rouge, bisquet blanc, closette, douce mœn, fréquin rouge, gros bois, président descours.

bergamote espéren, beurré d’apremont, beurré lebrun, beurré superfin, comtesse de Paris, concorde, conférence, curé, docteur guyot, d’Angletrre, enfants nantais, épine du mas, général Leclerc, jeanne d’arc, légipont, le lectier, louise bonne d’Avranches, martin sec, notaire lepin , péradel, président héron, saint mathieu d’hiver, sœur grégoire, William, William rouge

de cloche, fausset, plant de blanc, rouge vigny

abricotier royal, guigne early rivers, bigarreau blanc, bigarreau burlat, bigarreau hédelfingen,  bigarreau napoléon,  bigarreau cœur d’âne, prunier monsieur bleu, reine claude de Chambourcy, reine claude dorée, victoria

châtaignier dorée de Lyon, marigoule, marron de Redon, marron vendéen

Amie lectrice, ami lecteur, tu comprends maintenant que sans Eugène comme mentor, je n’aurai jamais créé la 41ème section des croqueurs de pommes!

Eugène, pour moi, tu as été le meilleur des descripteurs de fruits, comme l’attestent quelques-unes des fiches que tu as créées.

Tes fiches étaient précises, scientifiques, honnêtes ( Tu n’hésitais pas à dire que telle ou telle de tes pommes était passable !)

Maintenant, voyons plus en détails quelques-unes des nombreuses fiches qu’il a créées!

Rappelez-vous ce je vous disais au début de cet article, concernant Eugène, Gilbert et moi:

 » Dommage qu’on ne se soit pas connus il y a 20 ans ! …Qu’est-ce qu’on aurait pu faire ensemble comme bon boulot !’’

Et bien, figurez-vous, amie lectrice, ami lecteur, qu’entre temps gilbert a créé une nouvelle variété de pomme et qu’il lui a donné le nom  » Eugène Tinture ».

 

Alors qu’à ce jour–22 janvier 2019–Eugène nous a quittés, Gilbert a 88 ans,et moi 70, aurai-je encore la force de récupérer des greffons de cette variété? …Puis de la sauvegarder sur mes porte-greffes afin de la propager dans un proche avenir???

Amie lectrice, ami lecteur, je compte sur vous pour m’aider! Vous retrouverez dans  » Mes cours » mon adresse mail.

Merci. Michel, MI50, mi50, un ami qui aimerait que nos descendants continuent de jouir de notre belle planète!

 

 

2 Commentaires

  1. Bonjour Juste au cas où, je cherche des greffons de calville des prairies, même si henri fourey m’a dit que génétiquement, selon les analyses qui ont été faites, ce serait des calvilles du roi et autres. Auriez-vous des greffons par chez vous ? Ils sont assez rares; Merci de votre réponse !
    Marie Poupon
    Croqueurs de Pommes Auxois-Morvan
    secrétaire de la section

    • Bonjour Marie .
      Je suis tellement débordé de travail que , depuis un an, je n’ai pas consulté les commentaires de mon blog, d’autant plus que la quasi-totalité ne sont que des pubs en anglais !
      Ceci explique ma réponse tardive….
      Il y a quelques 20 ans, c’est mon mentor, Eugène Tinture, avec lequel j’avais créé les croqueurs de la Manche, qui m’avait donné des greffons de calville du roi et de calville des prairies, variétés que, normalement, je possède encore….Alors que pour moi, Eugène était de tous les croqueurs de l’époque, le meilleur identificateur et descripteur.
      Maintenant, il est possible qu’ Henri Fourey ait raison .
      Cependant, je ferai les trois remarques suivantes :
      1°) les calvilles du roi et les calvilles des prairies que j’ai récoltées cette année sont très différentes. Hélas, j’ai déjà donné 95 % de mes fruits, dont celles-là, si bien que je ne peux vous fournir de photos…
      2°) ‘’ m’a dit que génétiquement, selon les analyses qui ont été faites’’ Ah ! Les analyses ! Voilà bien un problème épineux ! Connaissez-vous un pomologue garantissant à 100 % —qui à donner sa tête à couper— l’authenticité d’un fruit ? Pas moi en tout cas ! Tout cela pour dire, que , si au départ, on se trompe, les analyses seront faussées. Et je ne préfère pas savoir le coût que de telles analyses impliquent.
      Une anecdote à ce propos : ( n’y voyez aucune méchanceté mais une preuve que l’identification est non seulement complexe mais TORDUE ! )
      En 2003, l’un de nos adhérents apporte à Eugène 3 variétés de pommes en une dizaine d’exemplaires chacune…
      Eugène lui donne trois noms.
      L’année suivantes, ce même adhérent lui rapporte les trois variétés …..Jusqu’à s’entendre dire trois noms différents…..Et pourtant, Eugène, pouvait passer jusqu’ à trois jours pour identifier avec ses nombreux vieux bouquins, avec toute son expérience, une seule variété….C’est dire la grosse pointure qu’il était ! C’est bien pour ça que j’ai écrit le mot TORDU pour définir l’identification.

      3°) ‘’ ce serait des calvilles du roi et autres.’’ Pourquoi ‘’ et autres’’ ? Là, je ne comprends pas !
      Bon , maintenant, revenons à plus de concret !
      Dès que j’ai adhéré aux ‘’ croqueurs de Normandie’’, dont Eugène était le président-fondateur, j’ai obtenu de lui toutes sortes de greffons…..Ne disposant pas à cette époque de jeunes porte-greffes, j’ai fait du surgreffage ( jusqu’à 17 variétés sur un ‘’ andré desportes ), et en moyenne 5 à 6 variétés par pommier et poirier basse-tiges.
      Si le surgreffage ne permet qu’une conservation temporaire des variétés surgreffées, voire peu à peu leur disparition ou au mieux leur affaiblissement….Tel est le cas pour mes calvilles du roi et mes calvilles des prairies….Je viens à l’instant de vérifier les branches…..Les pommes qu’elles ont données les ont fatiguées si bien qu’il n’y a aucun greffon valable ! Ceci dit, ces deux variétés ne sont pas perdues…….Je pourrai les redynamiser en taillant très court les autres branches…..Mais, bonjour le boulot alors qu’ à l’aube de mes 72 ans, je recherche de l’aide pour entretenir mes trois vergers.
      Cependant, dites-moi si vous avez oui ou non trouvé, entre temps, des greffons de calville des prairies .
      Dans la négative, j’effectuerai une taille sévère pour vous fournir, disons en 2022, des greffons.
      Bon courage. Amicalement. Michel.
      NB : Bien entendu, je ne garantis pas l’authenticité de la variété !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée Champs requis marqués avec *

Publier des commentaires