Cette  » bourse aux greffons », je vais m’y atteler pendant plus de trois mois!

Je ne cessais de répéter à nos adhérents qu’exposer 3 pommes dans des assiettes n’était qu’une vue superficielle: Pour les visiteurs, deux p’tits tours et puis s’en va ! …Nous devions alors propager des greffons!

Je vais récupérer, via Eugène, via notre verger croqueurs, via mon verger, via diverses associations, plus de 300 variétés de greffons que nous allions Jacky et moi conserver au frigo que j’ai donné dans le local que la commune nous a prêté.

S’en sont suivis les articles suivants.

Ce week-end là, plus de 200 porte-greffes MM106 ont été greffés par 6 croqueurs en variétés rares et cédés pour 4€ pièce aux nombreux visiteurs. Un grand succès qui m’a fait plaisir.

Cependant, je dois relativiser ce succès.

Si j’avais souvent précisé aux adhérents de la Manche qu’à mes yeux, exposer des fruits dans des assiettes, c’est assez bien, propager des greffons, c’est mieux, mais que l’idéal, c’est que les visiteurs suivant nos conseils greffent eux-mêmes, comme je l’ai fait avec deux classes de secondes des deux lycées agricoles ( Coutances et Thère).

Et là, échec presque complet!

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée Champs requis marqués avec *

Publier des commentaires